Prendre la décision de rencontrer un psychothérapeute est un signe positif et le résultat d’un long cheminement personnel. De nombreux motifs de consultation existent : la perte d’un être cher, un divorce, une angoisse diffuse, des difficultés relationnelles , un manque de confiance en soi ou des douleurs plus anciennes et jamais exprimées. Parfois on ne sait pas non plus exactement pourquoi on se sent mal avec le sentiment d'être dans une impasse.

Je consulte actuellement en ligne (Skype, Face Time, Zoom etc) et en personne à Marylebone. et reçois des adultes (+ de 18 ans). 

Je me réfère à une psychothérapie d'inspiration analytique (psychodynamique). et propose des thérapies courtes ou plus longues. La thérapie brève correspond à des besoins précis et identifiés (phobies récentes par exemple, stress post-traumatique). Le nombre nécessaire de séances sera alors convenu dés le départ et la thérapie prendra fin une fois les séances terminées.

Un traitement bref peut-être tout à fait efficace mais n'est en général pas approprié à des troubles plus ancrés tels des troubles de l'humeur, les effets à long terme des abus sexuels, sentiment de vide, inhibition chronique etc. Une psychothérapie plus longue sera alors plus appropriée à raison d'une ou deux séances par semaine et vous aidera à acquérir une meilleure connaissance de vous même, de votre fonctionnement affectif et émotionnel en mettant à jour certains conflits inconscients.

Ce travail sur soi permet de donner du sens à ses émotions, à ses expériences et diminuer ce sentiment de mal-être et d'anxiété.

 

PAS_8448.jpg